Marché de Noël de Strasbourg pour la Saint-Nicolas

DSC_0166-001-1

Avec
mes sœurs (sans oublier notre cinquième sœur), nous avons pour habitude
de fêter ensemble, chaque année lorsque cela est possible, la
Saint-Nicolas. Une façon pour nous de ne pas oublier nos racines
alsaciennes mais aussi d’avoir une excuse pour manger une diner sucré,
composé de manalas, confitures, nutella, miel, clémentines, chocolats,
pâtes de fruits, le tout arrosé d’un chocolat chaud bon
riesling. Avec les années, notre amour pour le tout sucré diminuant un
peu, nous avons « pimpé » le diner en y ajoutant du fois gras et
franchement c’est pas mal du tout.
Cette
année, nous sommes retournées au marché de Noël de Strasbourg (3 ans
déjà que nous n’y avions pas été, je vous racontais notre avant-dernière
visite dans cet article)
et c’était très chouette. Peu de choses changent d’année en année mais
l’ambiance est toujours aussi bonne. Les rues sont très bien décorées et
les décors de Noël se marient particulièrement bien avec l’architecture
alsacienne. J’ai trouvé le sapin particulièrement beau cette année avec
toutes ces lumières rouges et blanches qui contrastent bien avec le
vert.
 
 

Comme
d’habitude nous avons rapporté des gourmandises : pain d’épices,
petit-gâteaux de Noël à offrir. Nous en avons également profité pour
faire le plain de confitures de Christine Ferber (on les trouve plus
facilement en Alsace même si elle sont disponibles dans beaucoup
d’épiceries fines) qui sont tellement bonnes qu’on les mangerait presque
à la petite cuillère. Également dans notre panier, une nouvelle
décoration de Noël, une petite cigogne transportant un bretzel dans son
bec. Et pour finir 3 petit jouets à remonter à offrir aux petits pour
Noël. L. et J. sont également repartis avec leur bonnet de Père Noël si
gentiment offert par les Ninos.
Pas
plus car notre capacité de portage était limité car cette année grande
première, nous avons emmené les enfants! Oui, oui les deux! Pas toujours facile de faire circuler la poussette dans les
allées bondées, ni de faire marcher un enfant de deux ans et demi pendant
4h (heureusement il y a la marche derrière la poussette et surtout les bras des oncles).
Je ne parle pas de l’angoisse d’une maman qui a un enfant qui ne porte
plus de couches en journée depuis 1 semaine, ni de la peur que le tout
petit ait froid.  C’est
quand même une sacré
différence, mais au final on s’en est plutôt bien sorti. L. était ravi de
voir son cousin V. et de faire le coquin avec lui. Ils ont bien rigolé et se sont carrément régalés tout le week-end, un vrai week-end de fête. J. est resté
calme tout le week-end. Je crois que toutes les lumières lui ont
beaucoup plu et être dans la poussette ou dans les bras lui plait
toujours énormément.
Nous avons eu l’énorme chance d’être logé par la sœur
de mon beau-frère (ça commence à devenir compliqué cette famille) et son
copain dans deux appartements dans le centre de Strasbourg – encore merci! Cela nous a permis de faire notamment de faire une pause le
samedi avec T. et les enfants pour un combo déjeuner-biberon-sieste bien au chaud, car la
pluie de la matinée nous avait bien refroidie. Après il est toujours possible de s’arrêter dans un café pour le déjeuner et de repartir ensuite. Nous l’avons fait le deuxième jour et L. a pris la place dans la poussette pour faire sa sieste et J. est passé dans le porte-bébé. On ne va quand même pas rester coincés à Paris sous prétexte que nous avons des enfants!
 
Et
sinon, pour ne pas changer, et ne le cachons c’est également pour cela que nous y allons, nous nous sommes régalés de vin chaud, marrons chauds, bretzels, baguettes
flambées, saucisses, pain d’épices, soupe au cèpe, baguette de fruits au
chocolat et j’en oublie surement quelques uns. Un bon week-end à manger, boire, profiter et rigoler avec les amis.
Je
ne peux que vous encourager à aller faire un tour à Strasbourg pendant
le mois de décembre pour vivre cette ambiance de Noël. Peut-être pas
cette année, vu le peu de temps qui reste avant Noël (les jours défilent
à toute vitesse en ce moment) mais pourquoi pas l’année prochaine. De
mon côté, je serais bien tentée pour aller un peu plus loin l’année
prochaine (Allemagne, Scnadinavie, à méditer) histoire de changer un peu. Par contre ce serait une autre
organisation, mais tout est possible.
 

2 Commentaires

  1. Merci pour le clin d'oeil! J'ai relu l'autre article du coup et tu avais pris en photo la petite vendeuse que l'on n'a pas retrouvé cette année! Snifff!

    1. C'est vrai que c'est dommage que le stand n'existe plus. En tout cas merci de lire mes petits articles et même d'aller dans les archives 😉

Laisser un commentaire