Smoothie Myrtille – Banane

DSC_0290

La folie des smoothies nous est un peu passée, mais de temps en temps cela reste toujours bien agréable de se prendre une bonne dose de fruits mixés. Surtout, les matins où l’on est pas pressé, comme aujourd’hui. Je me souviens que dans le premier appartement que nous avons partagé (on remonte à 2007, il me semble bien – et bim le coup de vieux), on s’en préparait quasiment chaque matin. Je venais d’acquérir mon blender et il fallait bien le rentabiliser le petit…

T. était le plus atteint de nous deux, il en buvait des litres – ou presque. Certains smoothies étaient carrément plus nourrissants que le reste du petit déjeuner : à base de bananes, yaourt, dattes séchées, noix de pécan et miel (rien que ça). On peut dire qu’on était bien calé pour la matinée et prêt à affronter les longues journées de boulot avec ça. A Londres (où l’on a fait un petit passage en 2008 – très petit pour moi), on a continué sur notre lancée mais avec des smoothies tout préparés. On se faisait des brunchs à l’anglaise avec les muffins, les saucisses, les beans, les tomates et tout le tralala et le tout, accompagné de grands verre de smoothie. Là, également on était en général bien calé après mais on se réservait cela pour le dimanche quand même.

Depuis quelques temps, on les a un peu mis de côté et on leur préfère le jus de pamplemousse rose; plus léger et plus rafraîchissant, pour bien commencer la journée. Finalement, on s’est peut être fait une overdose à un moment… Ce qui est chouette, c’est que maintenant quand on en prépare ça nous rappelle pleins de souvenirs. Et puis, il faut l’avouer, c’est quand même bien pratique pour vider un peu le stock de fruits trop bien murs cachés au fond du frigo.



Pour deux verres :
– 1 banane bien mûre
– 100g de myrtille surgelées
– 350ml de jus d’orange touche de passion (c’est celui que nous avions, mais avec du jus d’orange classique, ça le fera également)
– 1 c. à s. de sirop d’érable

Et hop, hop, hop, on met tout dans le blender et on mixe!

Bon je vais essayer de revenir avec une recette d’un peu plus de trois lignes la prochaine fois.

Laisser un commentaire