Quiche Saumon-Poireaux-Champignons

DSC_0057

Il y a environ deux semaines, j’ai décidé de me reprendre un peu en main et de faire un peu plus de cuisine (et accessoirement de poster un peu plus sur ce blog). Je trouve que c’est quand même dommage de ne pas prendre le temps pour faire les choses que l’on aime même quand on a de très très bonnes excuses comme les miennes (pas le temps, trop fatiguée, pas facile de préparer un plat pour une personne sans en avoir pour les 3 semaines suivantes, et j’en passe et des meilleures…).

Il faut alors m’imaginer à la table de mon salon entourée de quelques uns de mes livres de cuisine (oh, pas beaucoup, juste une petite dizaine) à chercher des idées de recettes faisables le soir en rentrant du boulot et qui serait toujours bonnes le lendemain réchauffées au micro-onde. Et là, c’est comme d’habitude, je m’emporte, je repère plus de dix recettes et me retrouve avec une liste de courses longue comme mes deux bras. A chaque fois que je tourne une nouvelle page, je vois une recette qui me plait d’avantage que la précédente.

Mais bon quand même devant mon panier de courses, je me rends quand même compte qu’il ne sera peut être pas tout à fait faisable de faire à la fois un parmentier au poulet, une tarte au saumon, une soupe, et un cake salé en une seule semaine et quand bien même je prendrais le temps de réaliser tout cela, je ne suis pas bien sûre que je pourrais engloutir tout cela à moi toute seule. Il faut dire que je ne veux pas non plus me priver entièrement des bagels, des sushis et autres « merveilles » que l’on trouve près de mon boulot qui me permettent 1, de socialiser un peu plus et 2, de prendre un peu l’air.

Voilà donc mon menu du midi d’avant-hier : une petite part de tarte et de la mâche accompagnée de quelques tomates cerises et d’avocats (en changeant d’accompagnement, c’est un peu comme si je changeait de repas…). Bon évidement je ne l’emporte pas au bureau dans l’assiette mais je me suis dis que ça parlerait sans doute moins si je prenais mon tupperware en photo (un jour, peut-être, je m’achèterais un joli bento avec des petits compartiments).


Recette (tirée de Réinventez vos tartes salées, sucrées de Catherine Kluger) :

1 fond de tarte brisée précuite
250g de saumon frais
400g de blancs de poireau
150g de champignons de Paris
1 botte d’aneth, rincée et émincée
1 c. à s. de baies roses
4 c. à s. d’huile d’olive
Appareil à quiche :20cl de lait
6,5cl de crème liquide
3 oeufs entier
sel, poivre

Préchauffez votre four à 160°C. Nettoyez les blancs de poireaux et émincez-les finement. Faite-les revenir dans une poêle avec 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive et un peu d’eau pendant 10 minutes.

Lavez les champignons puis émincez les en fines lamelles. Poêlez-les avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive.

Pendant ce temps, cuisez le(s) pavé(s) de saumon à la vapeur (n’hésitez pas à le sous cuire un peu vu que tout cela va recuire au four). Émiettez le saumon sur le fond de tarte, ajoutez au dessus les poireaux mélangés avec les champignons et l’aneth. Coulez l’appareil à quiche (tous les ingrédients de l’appareil mélangés ensemble) dessus à hauteur du bord de la tarte. Parsemez de baies roses concassées.

Faites cuire pendant 30 minutes à 160°C.


Sur ces belles paroles, je vous laisse. Il faut que j’aille finir ma valise (et accessoirement dormir un peu) car ce week-end, nous partons à la montage!!

2 Commentaires

  1. Grande Soeurette dit : Répondre

    J'ai essayé de faire la même quiche mais c'était un peu moins bien réussi.. J'ai un peu trop faire précuire la pâte et lorsque j'ai versé l'appareil à quiche, la pâte n'a pas été assez étanche, du coup il est passé entre le moule et la pâte… Et puis il n'a pas bien cuit non plus. Mais sinon c'était quand même bon!

  2. Ptite soeurette dit : Répondre

    Précuit la pâte la prochaine fois sinon !
    En tout cas ça a l'air miam bon !

Laisser un commentaire